Techniques de planification : GANTT, PERT, réseau des antécédents

La technique de PERT

Tout projet peut être représenté graphiquement pour faciliter sa compréhension par les divers acteurs. Il revient au chef de projet de rassembler les éléments et de faire les prévisions nécessaires afin de les traduire dans ces graphes. Il existe trois sortes de graphes pour représenter les activités par rapport au temps : le diagramme de Gantt, le diagramme PERT, et le réseau des antécédents.

Le diagramme de Gantt

C’est la représentation graphique très simple mais très efficace de l’état d’avancement d’un projet. Pour cela deux éléments principaux sont à représenter sur le graphe : les activités à entreprendre et le temps (prévisionnel) pour les effectuer. La mise à jour fréquente de ce diagramme permet d’avoir une idée précise de la durée approximative de chaque tâche (début et fin), le nombre de tâches à faire, les tâches qui se chevauchent…Le diagramme de Gantt permet de suivre facilement le déroulement d’un projet :  le niveau de progression de chaque activité dans le temps (si l’on est en retard ou en avance), les ressources humaines et matérielles affectées à chaque tâche, le chevauchement des tâches, la date de fin du projet.

La technique de PERT

Le diagramme de PERT (Program Evaluation and Review Technique) est une autre représentation de la dépendance des tâches à l’aide de flèches. Avec cette technique on obtient une représentation en réseau des activités, avec la durée approximative de chaque tâche, sans toutefois en avoir la date de début et de fin. Cette caractéristique constitue une limite à ce diagramme, c’est pourquoi il est nécessaire que le diagramme de Gantt doit toujours être utilisé ensemble avec le réseau de PERT. La technique permet de visualiser précisément les tâches prioritaires et celles qui suivent après l’achèvement de chaque activité.

Le réseau des antécédents

Cette représentation graphique des antécédents est semblable au diagramme de PERT, mais avec une détermination des dates de début ou de fin de chaque tâche (au plus tôt et au plus tard). Le réseau des antécédents permet un listage complet des tâches à effectuer avec leur durée approximative, la dépendance entre chaque tâche (tâche précédente et suivante), la détermination des activités qui se chevauchent et la durée de ce chevauchement. Utilisé avec un diagramme de Gantt, le réseau des antécédents est plus complet car on peut savoir exactement quelles ressources sont affectées à chaque activité, notamment pour les activités effectuées en même temps. La logique de la dépendance de toutes les activités est bien mise en évidence avec la représentation en réseau de ce diagramme, ainsi qu’une visualisation claire des retards entre le délais prévu et le délai effectif.